Rechercher
  • Muriel Fassora

Une grossesse sereine pour un bébé en pleine santé!


Attendre un enfant, c'est une période remplie de joies, d'attentes, d'espoirs, mais elle peut aussi être source de stress, d'anxiété et de fatigue. 



Dans ma pratique quotidienne, un motif de consultation fréquent des futures mamans est l'anxiété, qui provoque ou aggrave des troubles fréquents pendant la grossesse, notamment:

  • Troubles du sommeil (troubles de l'endormissement, réveils nocturnes); 

  • Troubles somatiques (maux de tête, palpitations, respiration bloquée,...); 

  • Nausées, vomissements, constipation, diarrhée; 

  • Troubles musculo-squelettiques qui peuvent provoquer un mauvais alignement et des douleurs musculaires, articulaires et ligamentaires, des douleurs de la symphyse pubienne, et une congestion pelvienne qui peut altérer la circulation et provoquer varices et oedèmes; 

  • Sentiment général de mal-être, humeur changeante; 

  • ou, plus grave encore, l'hypertension et la pré-éclampsie qui peuvent provoquer des complications obstétriques.     

Une certaine quantité d'anxiété et de peurs est normale, mais un excès d'émotions négatives et de stress nuit gravement à la santé maternelle et foetale. Un stress intense et prolongé provoque une élévation du taux de cortisol chez la maman qui a des conséquences néfastes sur son bébé : 

  • Complications pendant la grossesse et à l'accouchement, risque élevé de prématurité;

  • Faible poids foetal;

  • Troubles de l'immunité chez le nouveau-né;

  • Développement cognitif perturbé

  • Santé du bébé pour toute sa vie.

Les premières expériences ont des conséquences pour toute la vie  


Les effets négatifs du stress maternel agissent sur le bébé non seulement pendant la gestation et l'accouchement, mais il a été démontré que les impacts physiques, cognitifs, mentaux et émotionnels des premières expériences vécues forment les systèmes de réponses qui façonnent notre développement, notre comportement et notre santé durant toute notre existence (Odent, 2012; Diamond Weinstein, 2016).


C'est le champ d'étude de la psychologie prénatale et périnatale, qui intègre des principes d'embryologie, morphogenèse, bioingénierie, biologie de l'évolution, psychophysiologie, périnatalogie comportementale, neurobiologie, neurosciences affectives, attachement et traumatologie (Diamond Weinstein, 2016; Porges, 2011, APPPAH, ISPPM).


La théorie polyvagale de Stephen Porges procure une perspective évolutionniste des relations entre perceptions, physiologie et comportement. Un environnement intérieur ou extérieur peut être perçu par le système nerveux (neuroception) comme étant sûr, un danger, ou une menace pour la survie (Porges, 2011).  


Lorsqu'une femme est enceinte, ses perceptions et croyances influencent l'environnement interne dans lequel grandit un petit être en développement. Le stress prolongé est perçu par l'organisme comme une menace, ou même un danger pour la survie. Physiologiquement, il s'exprime dans les systèmes neuroendocrinien, cardiovasculaire et immunitaire de la maman et de son bébé en développement, avec des conséquences sur sa santé pour toute la vie. 

La compréhension des fondations d'une bonne santé permet de pouvoir agir au moment le plus adéquat. En effet, selon le Dr. Michel Odent, notre système d'adaptation primale, notre état de santé de base, notre "santé primale", se construit pendant la période où nous étions dépendants de notre mère. Cette période primale s'étend de la conception à la première année qui suit la naissance, lorsque le système d'adaptation primale atteint sa maturité (Odent, 2012).   

Notre santé dépend de notre capacité d'adaptation aux changements constants de notre environnement. A l'inverse, la maladie peut être interprétée comme un déséquilibre du système d'adaptation primal. La manière dont notre système d'adaptation a été façonné pendant la période primale ne peut pas être fondamentalement modifiée par la suite, d'où l'importance capitale d'abaisser le stress et l'anxiété et de favoriser l'équilibre physique, mental et émotionnel pendant la grossesse, pour la santé de la future maman et de son bébé. 


Qu'est-ce qui fait qu'un grand nombre de futures mamans ressentent de l'anxiété liée à l'arrivée d'un futur enfant?

Les craintes fréquemment exprimées sont liées à: 

  • La grossesse en elle-même et l'accouchement; 

  • Leur santé ou celle de leur enfant; 

  • Ne pas réussir à concilier famille et travail; 

  • Une perturbation de l'équilibre du couple/familial.

Comment la réflexologie peut aider les futures mamans à ressentir davantage de sérénité? 


La réflexologie est une thérapie holistique qui agit à la fois sur le plan physique, psychique et émotionnel. Les recherches du Dr. Jesus Manzanares ont démontré que la réflexologie agit comme un système de rééquilibrage et qu'un mécanisme existe pour la réflexologie dans notre corps. Elle apporte des réponses rapides et efficaces en ayant une action sur la neurobiochimie du cerveau et les métabolismes concernés.

Par une action spécifique sur les tissus perturbés (dépôts au niveau des zones réflexes) qui indiquent un déséquilibre, les techniques réflexologiques permettent au corps de retrouver l'équilibre: 

  • Relaxation par l'abaissement du taux d'hormones de stress circulantes (adrénaline, noradrénaline, cortisol), la diminution de la pression artérielle et l'augmentation du taux d'endorphines et d'hormones bénéfiques pour la grossesse, dont l'ocytocine;

  • Meilleur sommeil et amélioration de l'état général dans sa globalité;

  • Prendre soin de soi : le temps de la séance permet de se déconnecter des "stresseurs" et de se reconnecter à soi et à bébé; 

  • Se (re)connecter avec bébé  en favorisant la relaxation et l'augmentation du taux d'ocytocine en étant dans une bulle hors du temps.

Dans les dernières semaines, la réflexologie aide à préparer la venue de bébé


Mon expérience pratique, corroborée par des études scientifiques, a démontré que des séances régulières de réflexologie permettent de réduire la durée du travail et de faciliter l'accouchement (Field et al., 2008a, Field et al., 2008b, McNeill et al., 2006, Osborne, 2008), afin de mettre toutes les chances de votre côté pour accueillir bébé en toute sérénité.   


Au plaisir de vous accueillir,

Muriel Fassora, Réflexologue agréée ASCA, RME, APTN


Références

APPPAH (Association for Pre- and Perinatal Psychology and Health) www.birthpsychology.com

ISPPM (International Society for Pre- and Perinatal Psychology and Medicine) www.isppm.de

Diamond Weinstein, Ann (2016): Prenatal Development and Parents' Lived Experiences: How Early Events Shape our Psychophysiology and Relationships, W. W. Norton & Company.

Enzer Suzanne (2004): Maternity Reflexology Manual, Soul to Sole Reflexology.

Field et al. (2008): Cortisol: the culprit prenatal stress variable, Int. Journ. Neuroscience 1: 1181-1205.

Field et al. (2008): Massage therapy reduces pain in pregnant women, alleviates prenatal depression in both parents and improves their relationships, J. Bodyw Mov Ther 12(2): 146-150.

Field et al. (2008): Prematurity and potential predictors, Int J Neurosci 118 (2): 277– 289. 

Manzanares, Jesus Dr., Manzanares Method of Reflexology: Science-Based Reflexology Education, cours suivi. 

McNeill et al. (2006): "A retrospective cohort study exploring the relationship between antenatal reflexology and intranatal outcomes", Complementary Therapies in Clinical Practice 12(2): 119-125.

Odent, Michel Dr. (2012): Primal Health: Understanding the critical period between conception and the first birthday, Forest Row, Clairview.

Osborne, C. (2008): Supporting pregnancy with massage therapy, Midwifery Today Int Midwife, 87: 20-21.

Porges, Stephen (2011): The Polyvagal Theory: Neurophysiological Foundations of Emotions, Attachment, Communication, and Self-regulation, W. W. Norton & Company.

Tiran, Denise (2010): Reflexology in Pregnancy and Childbirth, Elsevier.

021 888 92 29

Cabinet Muriel Fassora
c/o Centre Thérapeutique de la Côte
Rte de la Vallée 9 - 1180 Rolle

©2020 by Centre Thérapeutique de la Côte Sàrl-Muriel Fassora